L'Eau de la Vie

Par une sombre soirée d’hiver du début des années 1930, un groupe de six contrebandiers canadiens tente de faire passer du whisky aux États-Unis, alors que la prohibition y est encore totalement en vigueur. Repérés par les autorités frontalières, ils sont obligés d’abandonner leur cargaison d’alcool et se sauvent dans la forêt où ils se réfugient dans une cabane abandonnée pour y passer la nuit. Assis autour d’un petit feu qui crépite, ils se partagent la seule bouteille de whisky qu’ils ont réussi à sauver de leur opération. Pour tuer le temps, ils racontent tour à tour leurs histoires ancestrales de famille.

Usage
L'Eau de la Vie (La bande annonce française) de G. Scott MacLeod  sur Vimeo.

Le récit des contes inédits de l'histoire canadienne

La série de films L'Eau de la vie est le résultat d'une collaboration de quatre ans entre le réalisateur et artiste visuel primé montréalais de renom international G. Scott MacLeod, l’office national du film du Canada et le conteur et écrivain Mike Burns.

Mariant les animations picturales de G. Scott MacLeod et la narration captivante de Mike Burns, les quatre court-métrages de la série L’Eau de la vie — L’Abénaki – Peule de l’Aube; La saga de Murdo MacLeod et son premier contact avec les Abénakis; L’Irlandais – Enfant des Gaels et Le Canadien —révèlent des chapitres inédits sur l’histoire d'immigration de trois des plus grandes communautés culturelles du Canada, ainsi que sur l'histoire déchirante de l’un de ses peuples autochtones.

Série de films L’Eau de la vie

Par une sombre soirée d’hiver du début des années 1930, un groupe de six contrebandiers canadiens tente de faire passer du whisky aux États-Unis, alors que la prohibition y est encore totalement en vigueur. Repérés par les autorités frontalières, ils sont obligés d’abandonner leur cargaison d’alcool et se sauvent dans la forêt où ils se réfugient dans une cabane abandonnée pour y passer la nuit. Assis autour d’un petit feu qui crépite, ils se partagent la seule bouteille de whisky qu’ils ont réussi à sauver de leur opération. Pour tuer le temps, ils racontent tour à tour leurs histoires ancestrales de famille.

Issu d’une collaboration entre le réalisateur et artiste visuel primé montréalais G. Scott MacLeod et le conteur et auteur de renommée internationale Mike Burns, L’Eau de la vie est un series de quatre parties qui met en lumière de façon vibrante les histoires ancestrales d’immigration des trois plus grandes communautés du Canada — écossaise, irlandaise et française —ainsi que l’histoire bouleversante de l’une de ses communautés autochtones.


Langues: Français / Anglais

Durée: 60:47 Couleur – 2015

16 x 9 Widescreen 1.78 :1

Dolby 5.1 & 2.0

Quatre films de G. Scott MacLeod

Écrit et Narration : Mike Burns

Réalisation et animation : G. Scott MacLeod

Montage : Rachelle Hamilton

Effets spéciaux numériques : Jo Meuris

Conception et montage sonore : Stacy Le Gallee

Producteur délégué : G. Scott MacLeod

Trame sonore originale : Nathalie Picard, Robert Seven Crows, Ishbel MacAskill, Jonathan Moorman, Jeff McCarthy, Ruth Moody, Michel Faubert, Rob Lutes et Josephine Von Soukonnov.

L'Abénaki - Peuple de l'Aube

2013, 16 min 25 s. Animation. (Français et Anglais)

Un conte saisissant sur l’histoire de la Nation abénakise, depuis son expérience avec le colonialisme jusqu'à sa lutte perpétuelle pour la survie.

Usage
L'Abénaki - Peuple de l'Aube (La bande annonce française) de G. Scott MacLeod  sur Vimeo.

C’est souvent dans les situations les plus périlleuses que l’identité se révèle. Dans L’Abénaki – Peuple de l’Aube , Joe Obomsawin, connaissant comme sa poche les moindres petits sentiers aux confins du Québec et de la Nouvelle-Angleterre, sauve de justesse unebande de contrebandiers sur le point d’être capturés.

Cette aventure sera le déclencheur du récit poignant de l’histoire de son peuple, que notre personnage vanous livrer avec la plus grande authenticité. Au fond d’une cabane isolée, bien pelotonné au coin du feu,Obomsawin retrace l’histoire tragique et saisissante du peuple abénaki, décimé par des siècles decolonialisme et réduitde 50 000 hommes, femmes et enfants à seulement 1500.

Une collaboration entre l’auteur et conteur Mike Burns et directeur G. Scott MacLeod dans le cadre de lasérie animée The Water of Life, Les Abénakis – Les gens de l’Aube fusionne crayon animation traditionnelleavec les nouveaux médias numériques pour raconter l’histoire poignante de la lutte d’un peuple poursurvie.

Un film de G. Scott MacLeod

Écrit et conté par Mike Burns

Narration Mike Burns

Réalisation et animation G. Scott MacLeod

Montage Rebecca Arsenault

Effets spéciaux numériques Jo Meuris

Conception et montage sonore Stacy LeGallee

Producteurs délégués Vuk Stojanovic/G. Scott MacLeod

Trame sonore originale Robert Seven-Crows et Nathalie Picard

La saga de Murdo MacLeod – Et son premier contact avec les Abénaki

2012, 16 min 24 s. Animation. (Anglais et français)

Une alliance inespérée avec les Autochtones sauve la vie d’un groupe d’immigrants écossais du XIXème siècle.

Usage
La saga de Murdo MacLeod – Et son premier contact avec les Abénaki (La bande annonce française) de G. Scott MacLeod  sur Vimeo.

Hormis les Premières Nations, la population du Canada multiculturel d’aujourd’hui est issue de l’immigration.Si l’histoire des uns est relativement récente, celle des autres a été tissée par de lointains ancêtres luttant pour leur survie, et dont la trace s’est perdue au fil du temps.

Dans La saga de Murdo MacLeod, ce court-métrage sur l’Histoire du Canada mettant en scène pour la première fois un conte de Mike Burns issu de son recueil The Water of Life / L’Eau de la vie (Chemin des Cantons,2009), le réalisateur montréalais G. Scott MacLeod marie judicieusement animations et nouvelles technologies numériques afin de dresser le portrait émouvant d’une histoire d’immigration canadienne mythique.

Expulsés de leur terre située sur l’Île de Lewis en Écosse, Murdo MacLeod et son clan embarquent à fond de cale sur un navire en direction du Bas-Canada. Nous sommes à la fin des années 1830. Les survivants du voyage débarquent à Québec avec pour tout bagage leurs haches et leur langue gaélique, au beau milieu d’une population parlant français et anglais. Se déplaçant à pied, ils se dirigent vers la région de Sherbrooke et aboutissent tout près de Gould, en territoire abénaki. L’hiver approchant à grands pas, leur seul espoir de survie repose entre les mains des Autochtones.

Écrit et conté par Mike Burns, conteur montréalais de renom, La saga de Murdo MacLeod évoque l’histoire de millions de Canadiens dont les ancêtres ont eu à faire de grands sacrifices afin de se tailler une place et de trouver leur liberté, et cela, grâce à la compassion d’un peuple à priori différent qui s’est avéré être un précieux allié.

Un film de G. Scott MacLeod

Écrit et conté par Mike Burns

Narration Mike Burns

Réalisation et animation G. Scott MacLeod

Montage Phyllis Lewis

Effets spéciaux numériques Randall Finnerty

Prise de son : Julia Innes

Conception et montage sonore : Stacy LeGallee

Producteur délégué : Vuk Stojanovic

Trame sonore originale : Jonathan Moorman et Jeff McCarthy

Musiciens : Jonathan Moorman, Jeff McCarthy, Ishbel MacAskill et Linda Morrison.

L’Irlandais – Enfant des Gaels

2014, 20 min 07 s. Animation. (Français et anglais)

Dans L’Irlandais – Enfants des Gaels, notre narrateur Sean relate la poignante histoire de l’immigration de ses ancêtres au Canada, des années 1800 au début du XXe siècle.

Usage
L’Irlandais – Enfant des Gaels (La bande annonce française) de G. Scott MacLeod  sur Vimeo.

Dans L’Irlandais – Enfants des Gaels, notre narrateur Sean relate la poignante histoire de l’immigration de ses ancêtres au Canada, des années 1800 au début du XXe siècle. Ayant fui l’Irlande dans de terribles conditions, leur survie dans le nouveau monde est une lutte sans précédent incluant quarantaine, isolement et travail éreintant, par la construction du Pont Victoria, puis celle des chemins de fer et des canaux qui ouvriront les frontières canadiennes au commerce.

Dans L’Irlandais – enfants des Gaels, troisième film de sa série animée sur l’Histoire du Canada d’après un recueil de six contes L’eau de la vie (Chemin des Cantons, 2009) de Mike Burns, le réalisateur montréalais G. Scott MacLeod fusionne judicieusement animations et nouvelles technologies numériques afin de dresser le portrait émouvant d’une histoire d’immigration canadienne emblématique.

Écrit et conté par Mike Burns, conteur montréalais de renom, L’Irlandais – enfants des Gaels est l’histoire de milliers d’immigrants irlandais qui, arrivés au Canada dans des conditions inimaginables, ont bâti les routes et les chemins de fer de la prospérité.

Languages: English and French

Running time: 20:07 Colour – 2014

16 x 9 Widescreen 1.78:1

Dolby 5.1 & 2.0

Un film de G. Scott MacLeod

Écrit et Narration : Mike Burns

Réalisation et animation : G. Scott MacLeod

Montage : Rachelle Hamilton

Effets spéciaux numériques : Jo Meuris

Conception et montage sonore : Stacy Le Gallee

Producteur délégué : G. Scott MacLeod

Trame sonore originale : Jonathan Moorman, Jeff McCarthy and Ruth Moody.

Le Canadien

2015. 13 min. Animation. (Anglais et français)

Jean-Pierre, un contrebandier de Sherbrooke, raconte l’histoire emblématique de l’arrivée de sa famille au Québec dans les années 1640, leur travail de fermiers dans les Seigneuries et de constructeurs du chemin de fer transcanadien.

Usage
Le Canadien (La bande annonce française) de G. Scott MacLeod  sur Vimeo.

Jean-Pierre, notre narrateur, un contrebandier de Sherbrooke, raconte l’histoire de l’arrivée de ses ancêtres en Nouvelle-France dans les années 1640. Faisant la chronique de leurs années en tant que fermiers dans les Seigneuries, bâtisseurs de la ligne du chemin de fer Trans-Canada et combattants de la Rébellion des Patriotes, ce film dresse le portrait émouvant d’une expérience caractéristique d’immigration de l’un des peuples fondateurs du Canada.

Fusionnant les animations picturales de G. Scott MacLeod et la narration intense du conteur Mike Burns, Le Canadien est le quatrième épisode de la série animée de G. Scott MacLeod sur l’histoire canadienne issue des six contes publiés de Mike Burns, L’Eau de la vie (Chemin des Cantons, 2009).

Languages: English and French

Running time: 13:03 Colour – 2015

16 x 9 Widescreen 1.78 :1

Dolby 5.1 & 2.0

Un film de G. Scott MacLeod

Écrit et Narration : Mike Burns

Réalisation et animation : G. Scott MacLeod

Montage : Rachelle Hamilton

Effets spéciaux numériques : Jo Meuris

Conception et montage sonore : Stacy Le Gallee

Producteur délégué : G. Scott MacLeod

Trame sonore originale : Michèl Faubert, Rob Lutes and Josephine Von Soukonov

À venir en 2016-2017:

Le Yankee

Un Américain “baroudeur” relate le chemin plein d’embûches qui l’a poussé à devenir conducteur d’un camion rempli de whisky de contrebande.

L'Anglais

Dévasté par le krach de 1929 et l’épidémie de tuberculose des années 30, un Anglais dissolu raconte l’histoire de son ancêtre, un vétéran des Guerres napoléoniennes arrivé au Québec dans les années 1820.